• *DERNIÈRE HEURE ! : C’est la fête à TILLIER…

    (Librairie Gérard, mon « Point Rencontre » avec un 2ème de mes « NAZIS » après Francis CARBONNEL. Ce Samedi 09.03.2013 – Séance de dédicaces de TILLIER.)

    Comme je l’annonçais dans ZINFOS du 26 Février dernier, j’étais là ! – TILLIER aussi, à son poste de dédicace. Dès mon arrivée, il m’a vue et …reconnue ! Il ressemblait à une poule surprise par un renard…tétanisé !

    J’ai salué quelques connaissances ; j’ai acheté mon exemplaire de TILLIER (25€ !) et pris sagement ma place dans la queue. TILLIER me regardait à la dérobée, mais ma bonne tenue l’a sans doute rassuré. Tous ceux qui n’ont jamais pratiqué l’agression, en forme de scandale public, froidement préméditée, ne savent pas le grand désordre que les torrents d’adrénaline sont capables de générer à l’approche de l’ «exécution » : l’émotion m’a fait, tour à tour, perdre mon parapluie préféré et mon exemplaire à 25€ de TILLIER … un vrai gag !  J’allais et je venais dans la librairie, égarée moi aussi, distrayant les amateurs de dédicaces qui patientaient

    Lorsque mon tour est arrivé, TILLIER était calme, rassuré, prêt à m’accompagner dans la petite comédie de gens comme-il-faut ; il ne m’a cependant pas tendu la main. Il m’a demandé mon nom ( !), l’a noté avec sa dédicace sur la page de titre que je lui présentais d’autorité (Je ne voulais pas qu’il voie l’intérieur des pages saccagées au marqueur noir.)

     

    J’ai récupéré mon exemplaire TILLIER à 25€ et, posément, j’ai arraché et gardé la page de dédicace ; puis, j’ai refermé le livre et le lui ai jeté dessus en l’insultant haut et fort. Il était médusé avec l’air d’être une poule promise au renard…

    Ceci fait, je me suis installée sur le trottoir, juste à l’entrée, avec vue sur Jacques TILLIER et j’ai distribué, de la main à la main, le tract d’adresse de mon blog.

    Tout cela s’est déroulé gentiment, sans mouvement de foule. Les « nervis » préposés à la protection rapprochée de TILLIER n’ont pas tiqué. Sauf Jean-Claude VALLÉE qui n’a pas pu s’empêcher de me donner une leçon de conduite : « C’est pas sympa ! » m’a-t-il apostrophée, indigné ; ajoutant que ce genre de chose devait se faire en aparté…            

    J’ai été vengée par « Mme AUDE » : même si elle m’a volé la vedette en faisant la visite la plus remarquable du jour, je lui suis reconnaissante d’avoir répandu son enveloppante affection sur TILLIER et quelques autres, mais surtout sur notre Jean-Claude VALLÉE, tout rose de plaisir ! Mon stock de tracts épuisé, j’ai levé le siège à 18h00. Par la suite j’ai remarqué que pas un seul Média a rapporté cet original « Fait Divers »…

     

    …et je me suis trompée : ZINFOS a ouvert ses colonnes  à cette rigoureuse information  rapportée par Jacques TILLIER, soi-même, dans son édito « Le coup de pied de l’âne. » ZINFOS du 18 Mars 2013 (Paragraphe « Samedi »)

    *Voici le « Rapport TILLIER » sur l’évènement relaté ci-dessus :

     

    « À l’exception d’une gazée agitée de tremblements nerveux qui me reproche de ne pas avoir évoqué le cas de son mari, tout s’est bien passé. » (Sic – TILLIER) Du TILLIER Grand Cru…

     

    N.B. :« LA FÊTE À TILLIER » ci- dessus rapportée, était destinée à mon blog ; seulement à mon blog. Après le « Rapport TILLIER » je l’ai soumise à « ZINFOS 974 » en guise de rectificatif et de réplique ; malgré ma lourde insistance, Pierrot DUPUY a refusé de le publier ; « Fidèle en amitié » (sic), Pierrot veut protéger le mensonge de TILLIER et  TILLIER avec… Alors j’ai déjà envoyé ce texte à l’« UNION » de REIMS… et je me réserve la possibilité de le diffuser largement à qui bon me semble.

     

    Pour conclure : mon « nazi » TILLIER a été « servi » ; je me tiens prête à aller plus loin s’il s’avise encore à me chercher noise. Pour matérialiser ma visite de dédicace du 09 mars dernier, je présente ci-après la copie de celle qu’il m’a dédiée : « Bien amicalement »… !!! 

                                         *DERNIÈRE HEURE ! : C’est la fête à TILLIER…   

                                           

    *Le prochain chapitre traitera du rôle joué  par les deux Rédacteurs en Chef du Quotidien, Pascal BAUDOIN et Thierry DURIGNEUX, en faveur de la corruption-peï, sous le titre : « Le Quotidien et son crédo ». 

     

                                                                               Saint Denis le 23 Juin 2013 

    A vous de réagir ci-dessous et de vous exprimer de façon libre mais correcte. Merci. Ce blog est "modéré" : vos contributions ne seront mises en ligne qu'après validation par l'auteure du Blog. Merci de votre compréhension !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Vous devez être connecté pour commenter